L'isolation phonique, moins de bruit lorsque l'on habite en ville

gestion-energie

Les bruits sont, en plus d’être inconfortables à vivre au quotidien, des nuisances préjudiciables pour la santé. Vous pouvez affaiblir les bruits dans votre maison en isolant efficacement ses différentes parois. Découvrez comment mettre en place cette solution technique, à la fois efficace et fiable.

 

Quels sont les meilleurs matériaux ? 

Pour bien isoler les différentes parties de votre maison, qu'il s'agisse des murs, des plafonds ou des planchers, utilisez toujours une isolation avec une structure poreuse et souvent adjointe d'un matériau fibreux.

Pour ce faire, ce dernier capte l'air stagnant afin d'intercepter et de retenir le plus de bruit possible. La construction doit être suffisamment rigide pour garantir le bon fonctionnement mécanique des murs, mais aussi être assez flexible pour amortir le son autant que possible.

Comme le mentionne le site de Ekipa, il y a beaucoup d'isolateurs phoniques, voici les plus utilisés :

  • Les laines minérales,
  • La laine de roche,
  • La laine de verre,
  • Les laines naturelles,
  • Le liège expansé en plaque,
  • La ouate de cellulose,
  • La mousse composite de polyuréthane.

Le prix pour avoir un matériau écologique.

En plus du grenier, les murs doivent également être isolés afin de limiter les pertes de chaleur. Si vous pouvez utiliser de la ouate de cellulose, de la fibre de bois et du liège pour vos travaux d'isolation, deux matériaux écologiques complètent ce choix : la laine de chanvre, qui est résistante à la pourriture et dispose d’une longue durée de vie, et la laine de lin, qui elle est dotée de propriétés isolantes élevées.

Si l'isolation de la maison est un facteur de coût important dans un projet de rénovation immobilière, un soutien financier est disponible pour réduire votre facture. Selon vos revenus et votre taux d'imposition, vous pouvez donc bénéficier , si vous faites faire vos travaux par un professionnel comme Fenêtre alu Carpentras :

  • Du CITE ou le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique,
  • De l’éco-prêt à taux zéro,
  • De la TVA de 5,5 %,
  • Des subventions locales,
  • Des aides de l’Anah.

© 2006-2009 economies d energie. fr - Tous droits réservés - Contact